Défis par thèmes

© Frédérick Pattou / Département de l'Isère

4.1 - Protégeons la biodiversité

Exemples d'actions pour les Entreprises - Institutions :
• Je mène une action de végétalisation / désimperméabilisation sur mon périmètre (parking, terrasse, toit...).
• Je favorise la circulation de la faune et de la flore en préservant ou en créant des corridors écologiques.
• Je laisse la place à l'eau dans l'aménagement des espaces dont j'ai la charge (mares, écoulement des rivières...).

Exemple d'action pour les Citoyens - Associations - Entreprises - Institutions :
• Je mets en place des refuges pour la biodiversité : nichoirs, ruches, hôtel à insectes, mare, écuroduc, etc.

Exemple d'action pour les Citoyens :
• Je rejoins des actions participatives et de volontariat dans des espaces naturels protégés afin de contribuer à la protection de la biodiversité.

 

Vous avez besoin d’aide pour réaliser vos défis ?

Consultez le catalogue des ressources !

Associations :

  • © Frédérick Pattou / Département de l'Isère

    Labellisation du parc de Saint Hugues en refuge LPO

    Le centre Saint Hugues dispose de 70 chambres pour des personnes souhaitant réaliser des retraites spirituelles (11 000 nuitées par année).
    Le centre dispose également d'un parc qui s'étend sur un espace de 13 hectares avec une grande diversité pour la faune et la flore. En 2022, il s'engage dans un diagnostic afin d'être labellisé "Refuge LPO". Le centre prévoit par la suite de mettre des panneaux pédagogiques. Cette action s'inscrit dans un plan de gestion des espaces du parc.

    En savoir plus

Collectivités :

  • © Jean-Sébastien Faure / Ville de Grenoble

    Déminéraliser les sols et végétaliser

    La Ville de Grenoble, avec l’aide de Grenoble-Alpes Métropole, s’engage à planter et à réduire le bitume au sol, pour réduire les îlots de chaleur, proposer des îlots de fraicheur dans la ville et améliorer la qualité de vie :
    • déminéralisation participative pour la création d'espaces de jardinage sur l'espace public gérés par les habitants : passage d'Alembert, expérimentation des terrasses de café végétalisées…
    • déminéralisation du parking Louise Michel et de l’école Turc au Village Olympique ;
    • intensification des plantations d’arbres sur l’espace public avec des essences variées et adaptées au climat de demain (objectif + 10 000 arbres en 2030).

  • © Frédérick Pattou / Département de l'Isère

    Végétaliser les cours de collèges et planter des arbres

    Le Département expérimente une nouvelle conception des cours de récréation. Cet été 2021, la cour du collège Jean-Vilar d’Échirolles a été réaménagée. À l’été 2022, ce sera au tour de la cour du collège Fernand-Léger à Saint-Martin-d’Hères. Objectif : moins de chaleur pour les élèves et la communauté éducative, plus d’arbres et de végétation, moins d’eaux rejetées vers les réseaux urbains en cas de pluie. Des visites de chantier seront proposées dans le cadre de la programmation Green Grenoble.

  • © Christian Pedrotti / Grenoble-Alpes Métropole

    Valoriser les espaces naturels métropolitains et sensibiliser à la biodiversité

    La métropole gère 685 hectares d’espaces naturels découpés en 7 grands espaces dont les réserves naturelles des Isles du Drac et l’étang de la haute jarrie. Elle a développé une gestion durable de ces milieux naturels et une labellisation éco-jardin. L’année 2022 marquera la labellisation PEFC des forêts métropolitaines.

    Cette année sera aussi l’occasion de sensibilisation des enfants dans les milieux scolaires et dans la protection de la faune en facilitant leur circulation et en limitant les zones d’écrasement : 2 travaux de franchissements sur voirie seront réalisés en 2022.

    Grenoble-Alpes Métropole s’engage également au travers de la mise en place d’un Observatoire métropolitain de la biodiversité (réalisation d’inventaires…).

Entreprises :

  • © Lucas Frangella / Grenoble Alpes Métropole

    "Un jardin forestier pour sauvegarder la biodiversité "

    La Scop Alma s’est lancée avec ses salariés dans un projet d’aménagement d’un « jardin forestier » sur une parcelle de 7000 m2 partiellement arborée mais en partie dégradée en plein cœur de Saint-Martin d'Hères. L'objectif est de développer un écosystème abondant et accueillant pour la faune et la flore, tout en créant un lieu de découverte et de détente pour les salariés.

    Les premiers aménagements débuteront en 2022 avec la plantation de dizaines d’arbres et arbustes pour constituer différentes strates de végétation, la création d’une mare naturelle, l'aménagement d'allées, la valorisation de tas de bois et de nichoirs naturels pour insectes, oiseaux, reptiles ou amphibiens, l'installation de ruches…

    En savoir plus

  • © Lucas Frangella / Grenoble Alpes Métropole

    Mise en place de ruches au sein du parc des Papeteries de Vizille

    En partenariat avec un apiculteur, les papeteries de Vizille vont mettre en place des ruches dans le parc des papeteries afin de pouvoir récolter du miel et pour l'offrir à leurs clients et/ou salariés.

    En savoir plus

  • Caniceus

    Le Campus Technologies Grenoble d'Air Liquide protège sa biodiversité

    Les "Sustainable ambassadors" du Campus Technologies Grenoble d'Air Liquide réfléchissent à la mise en place de nichoirs pour les oiseaux, de refuge pour les chauve-souris ainsi que d'hôtels à insectes.
    Le site s'étend sur environ14 hectares, ce qui représente autant d'opportunités pour laisser libre expression à la biodiversité ! Les collaborateurs cohabitent déjà avec plusieurs chats, renards, lapins et blaireaux. Les espèces végétales sur le site comprennent des iris, narcisses, joncs, phragmites, lierre, pervenches, millepertuis, érables champêtre et sycomore, saules blanc, mérisiers, aulnes accueillant une large variétés d'oiseaux et d'insectes.

  • Les abeilles rejoignent les équipes COLAS

    L'agence Grenoble de Colas France a installé 2 ruches sur son site à Bresson afin de sensibiliser les 200 collaborateurs à la protection de la biodiversité.

  • Théophile BLANC

    Nous préservons le lieu de vie de l'azuré du serpolet

    Cette année, la fauche tardive des prairies des périmètres de protection immédiate des captages de Rochefort a été adaptée pour prendre en compte la présence d’espèces protégées classées sur la liste rouge nationale : l'azuré du serpolet (papillon).
    En collaboration avec la Réserve Naturelle des Isles du Drac, une zone de 1800 m² a été mise en défens pour permettre le refuge du papillon sur ses plantes hôtes (l’origan dans cette zone) pendant et après la fauche. Le papillon pourra ainsi réaliser son cycle complet de reproduction sans dérangement.

    En savoir plus

  • Programme de gestion de la biodiversité du site STMicroelectronics Grenoble

    Le site STMicroelectronics de Grenoble met en place un programme global d'amélioration de la biodiversité. Ce programme comprend notamment des extensions de végétalisation de zones actuellement bitumisées pour une surface de 600m2, des plantations supplémentaires d'arbustes favorisant la biodiversité, des installations de nichoirs (moineaux, arboricoles, faucon pélerin...), mangeoires plateau, spirale aromatique, hibernaculum ainsi qu'une volonté de mettre en place une relation privilégiée avec la LPO, avec comme objectifs un accompagnement dans notre stratégie de biodiversification ainsi qu'une labellisation en 2023. Dans le cadre du projet de construction de notre nouveau bâtiment, une attention toute particulière sur la végétalisation des niveaux intermédiaire et terrasse sera portée afin de répondre aux plus hautes exigences en matière d'éco-responsabilité.

  • LPO

    Installation nichoirs oiseaux et gîte à chauves-souris

    Pour favoriser la biodiversité en centre ville de Grenoble, Raygroup souhaite installer 8 nichoirs à oiseaux pour les mésanges, moineaux, rougequeue noir et rouge gorge (espèces présentes sur notre site), et un gîte à chauves-souris.
    Ils sont accompagnés dans cette démarche par la LPO qui sera en charge de l'installation et de l'entretien des nichoirs. La LPO affirme en effet que le nombre d'oiseaux régresse significativement dans les villes.
    Le groupe souhaite être labellisé Refuge LPO dans le prolongement de ce projet.

    Guide technique : biodiversité et bati

  • ILL/Marie Marchesi

    Protéger le vivant avec la LPO

    Avec l’aide de la LPO, l'Institut Laue-Langevin (ILL) veut sanctuariser certaines zones déjà protégées et étendre les zones vertes afin d'y encourager la faune et la flore. Ce projet s'étalera sur 5 ans. Dans ce cadre, en 2022 il s'engage à planter des arbustes, à modifier ses modes d'entretien des espaces verts (formation des sous-traitants) et à commencer à débitumiser un parking.

Jeunes :

  • Un Fablab au service de la biodiversité

    Cette action vise à renforcer les compétences numériques des stagiaires, tout en les engageant dans une action citoyenne autour de l’environnement et le développement durable. L’enjeu est de permettre aux jeunes de se réapproprier notre jardin partagé, tout en créant, grâce à notre Fab Lab, des outils et objets favorisant la biodiversité. De nombreuses compétences seront alors développées (techniques, numériques, citoyennes, communicationnelles).
    Par ailleurs, il s’agira de présenter une ou plusieurs solutions permettant d’améliorer la pratique du jardin en ville (extérieur ou intérieur), de susciter la curiosité et la créativité chez les stagiaires, de travailler à la faisabilité d’une solution ou prototype imaginés par les stagiaires et de proposer ces idées à des partenaires.